Mon Bordeaux à Moi

23 avril 2017

Les 3 Mousquetaires - "Le slogan "Un pour Tous, Tous pour un" résonne au maximum aujourd'hui"

En tournée dans toute la France depuis février dernier, la troupe musicale Les 3 Mousquetaires fera une halte à la Patinoire Mériadeck de Bordeaux les 2 et 3 juin prochain, avant d'achever sa tournée à Nice le 1er juillet. J'ai reçu David Bàn, Victoria, Olivier Dion et Damien Sargue en interview, pour évoquer l'aventure qui les réunit, et échanger sur leurs projets respectifs.

Mon Bordeaux à Moi interview Les 3 Mousquetaires Bordeaux 

Mon Bordeaux à Moi - Quelle a été votre réaction lorsqu'on vous a annoncés que vous étiez retenus pour faire partie de la troupe Les 3 Mousquetaires ?

Olivier Dion - J'étais content, et surpris ! Déjà très excité à l'idée de relever ce beau défi.

Damien Sargue - J'ai reçu un appel de Roberto Ciurleo, producteur du spectacle. Il m'a proposé d'incarner le rôle d'Aramis. Bien qu'hésitant au départ, j'ai finalement accepté de repartir sur une comédie musicale. Ma 3e, après "Notre Dame de Paris" et "Roméo et Juliette". Une très bonne nouvelle !

David Bàn - Étonné de la rapidité à laquelle on m'a attribué le rôle de Porthos ! Je n'ai passé que 2 auditions.

Victoria - J'étais ravie ! Il faut dire que je n'ai pas été retenue de suite, ça a été un ascenseur émotionnel. Au final, c'est un vrai challenge et un joli clin d'oeil d'endosser le rôle d'Anne d'Autriche, mère de Louis XIV, 10 ans après avoir joué dans "Le Roi Soleil" aux côtés d'Emmanuel Moire.

Mon Bordeaux à Moi - Quel(s) point(s) commun(s) avez-vous avec le personnage que vous interprétez ?

Olivier Dion - D'Artagnan, c'est la jeunesse, la fougue, l'envie de s'épanouir et de réaliser ses rêves. Je m'identifie parfaitement à mon personnage. Lui, qui a quitté sa Gascogne pour venir à Paris faire carrière dans le corps des mousquetaires. Moi, qui ai quitté mon Québec pour venir à Paris faire carrière en tant que chanteur, présentement au sein de la troupe "Les 3 Mousquetaires".

Damien Sargue - Le côté élégant et dandy. Je partage également avec Aramis des valeurs comme la fraternité et l'engagement amical.

David Bàn - Le rôle de Porthos me colle à la peau : il est un bon vivant, un épicurien, un personnage solaire qui amène beaucoup d'humour dans le spectacle.

Victoria - Anne d'Autriche était une reine complètement persécutée. Beaucoup de personnes lui mettaient des bâtons dans les roues. Malgré cela, elle restait digne. On m'a souvent mis des bâtons dans les roues. Je ne correspondais pas à une image, à un style musical... Mais j'ai su garder la tête sur les épaules, rester intègre, droite et digne.

Mon Bordeaux à Moi - Avant d'intégrer la troupe, aviez-vous déjà lu le roman d'Alexandre Dumas ?

Olivier Dion - Non !  Cependant, je connaissais l'histoire, j'avais vu le film, et même assisté à une pièce de théâtre sur les 3 Mousquetaires.

Damien Sargue - Non !  On connaît tous plus ou moins l'histoire, sans pour autant avoir lu le roman. Mais en commençant à bosser sur le spectacle, je savais qu'il était important pour moi, professionnellement, de lire et relire l'oeuvre de Dumas.

David Bàn - Non ! Le roman, c'est une bible ! Alors je m'étais attaqué à la version de poche ! Et j'avais, évidemment, vu le film.

Mon Bordeaux à Moi - En quoi Les 3 Mousquetaires est-il un spectacle singulier ?

David Bàn - Il arrive à un moment où le slogan du spectacle  ("Un pour tous, Tous pour un") résonne au maximum aujourd'hui, que ce soit suite aux attentats qui ont touché notre pays, ou en rapport avec la crise économique qui impacte sur le pouvoir d'achat. Le message délivré traduit une réelle volonté de redonner espoir. Et le fait de constater, à chaque spectacle, que la salle est remplie, c'est top !  So-li-da-ri-té.

Mon Bordeaux à Moi - Trois mots pour vous définir, chacun ?

Olivier Dion - Entrepreneur, sympathique et rassembleur (j'aime travailler en équipe et partager).

Damien Sargue - Franchise, respect et diplomatie.

David Bàn - Entêté (je me donne les moyens d'obtenir ce que je veux), sympathique et passionné.

Victoria - Généreuse (à la vie comme à la scène), impatiente et perfectionniste.

Mon Bordeaux à Moi - Je vous montre, à chacun, une photo de vous, petit. Vous qui connaissez la suite des événements, que diriez-vous à l'oreille de cet enfant ?

Olivier Dion - De faire confiance à la vie, de suivre son instinct et de toujours bien s’entourer.

Damien Sargue - De suivre son instinct et de faire exactement la même chose. Si je n'avais pas pris les mêmes chemins, je ne serais sûrement pas où j'en suis aujourd'hui, et je n'aurais pas ce que j'ai.

David Bàn - Fonce, tu vas t’éclater !

Victoria - De toujours suivre son instinct et de ne pas avoir peur. 

Mon Bordeaux à Moi - Olivier et Damien, vous avez tous les deux été candidats à Danse avec les Stars, sur TF1. Quel bilan tirez-vous de votre participation à l'émission ?

Olivier Dion - C'était quelque chose de très positif pour moi. J'ai appris à évoluer dans un nouveau milieu, celui de la TV.

Damien Sargue - Je suis satisfait de ce que j’ai pu réaliser en bossant dur, même si je ne suis pas allé très loin dans le programme. Le contexte était assez stressant. Après, j’aurais peut-être dû plus me préparer en amont :  j’y suis allé trop candide.

Mon Bordeaux à Moi - Peut-on dire, pour vous, qu'il y a un "avant" et un "après Danse avec les Stars" ?

Olivier Dion - Oui. Je me suis toujours dit que si on mettait toute sa volonté dans le travail, on pouvait y arriver. En participant à l'émission, je m'étais donné comme objectif de tout donner et de me dépasser à chaque prime. Ce que j'ai fait. Cela m'a beaucoup apporté en tant que performeur.

Damien Sargue - Pas vraiment. Mais le programme a permis au public français de me retrouver, après mes 4 années de représentation de "Roméo et Juliette" en Asie.

Mon Bordeaux à Moi - Et toi David, si on te proposait de participer à Danse avec les Stars, tu irais ?

David Bàn - Carrément ! C'est une très belle émission, pour laquelle il faut savoir se dépasser, se mettre en danger, sortir du cadre... J'adorerais y faire le show, un peu à l'instar d'Artus, qui avait apporté son côté humoristique au programme lors de la saison dernière.

Mon Bordeaux à Moi - Victoria, en 2013, tu es pour ta part apparue dans The Voice, sur TF1. De quoi cette aventure t'a t-elle fait prendre conscience ?

Victoria - De qui j'étais vraiment et dans quel style musical je souhaitais m'inscrire. Après "Les 3 Mousquetaires", je ne souhaite plus être un électron libre sans label. Je travaille actuellement sur un album de variété française avec des sonorités urbaines (afro, ragga, root, beatbox, slam…) et électro. J’espère surprendre le public. Je veux être une chanteuse couillue ! Je ne veux plus avoir d’étiquette.

Mon Bordeaux à Moi - Olivier, il me semble que toi aussi tu travailles sur le projet d'un album solo...

Olivier Dion - Oui, je commence à bosser activement sur un opus aux sonorités pop et électro : un mélange de racines organiques et acoustiques à de la pop actuelle.

Mon Bordeaux à Moi - En juillet, cela fera 10 ans qu'a eu lieu la dernière représentation du Roi Soleil. Victoria, si on te propose d'y retourner, tu cours ?

Victoria - Je cours, sans hésiter !  Ce serait dément ! Avec une condition, tout de même : que ce soit avec la troupe d'origine. On l'a déjà évoqué entre nous, beaucoup sont partants. Il faut dire que "Le Roi Soleil" a été une aventure humaine très forte. On n’oublie jamais une première fois : ce fut ma 1ère comédie musicale, ma 1ère aventure humaine, ma 1ère véritable rencontre avec le public... et j'étais le foetus de la troupe ! Mes camarades de scène de l'époque sont devenus des amis, que je côtoie toujours aujourd’hui.

Mon Bordeaux à Moi - Qu'est-ce qu'évoque la ville de  Bordeaux pour vous ?

Olivier Dion - Une ville magnifique que j’ai envie de découvrir l'espace de quelques jours. J'ai récemment goûté aux huîtres d'Arcachon : totalement délicieuses ! Les meilleures que j'ai mangées à ce jour.

Damien Sargue - La ville de ma femme Emilie. Bordeaux est une très belle ville. Je trouve qu’Alain Juppé a fait du bon boulot pour lui rendre sa superbe. Je me souviens d'elle au tout début des années 2000, avec ses beaux immeubles mais usés par le temps, la salissure, la pollution. J'ai redécouvert un Bordeaux rénové il y a 6 ans, avec son miroir d'eau, ses ponts, ses rues piétonnes.... et ses canelés La Toque Cuivrée dont je suis fan ! On pourrait presque penser que Bordeaux est un concentré du meilleur de l'architecture parisienne : comme un petit Paris, mais en mieux.

David Bàn - Une superbe qualité de vie. Une ville très agréable, de par ses rues piétonnes, ses bonnes adresses, sa population charmante. Et ses canelés fourrés au nutella que je viens de découvrir pas plus tard qu'hier ! Une vraie ville d'épicurien, pour le coup ! Ça doit être incroyable de vivre ici !  Et puis, non loin d'ici vous avez la Dune du Pilat, Arcachon... Le rêve !

Victoria - Face à la gare, j'ai remarqué  l'Hôtel Regina ! Par rapport à mon personnage de la Reine Anne d'Autriche dans "Les 3 Mousquetaires", j'ai trouvé ça rigolo ! Sinon, Bordeaux me fait penser à ses églises, ses ponts, son miroir d'eau. Vous avez le Bassin d'Arcachon à proximité, également. Et aussi à la Patinoire Mériadeck, une salle dans laquelle j'ai déjà joué avec "Le Roi Soleil"  il y a 10 ans. De retour avec "Les 3 Mousquetaires" début juin prochain ! J'adore le public bordelais ! Ainsi que votre vin rouge et vos canelés, une tuerie internationale ! Comme David, j'ai goûté aux canelés fourrés au nutella. Tu en manges un, tu prends 20 kilos ! Si je me mets à parler gastronomie, c'est aussi pour lancer un appel à Philippe Etchebest, dont je suis une très grande fan. Philippe, avec toute la troupe, nous viendrons déguster tes plats au restaurant Le Quatrième Mur lors de notre passage à Bordeaux les 2 et 3 juin ! Nous nous sommes promis de faire un tour dans tes cuisines. Et nous comptons bien évidemment faire en sorte que tu viennes nous voir à la Patinoire Mériadeck en famille, avec tes enfants.

Les 3 Mousquetaires - Site / Facebook / Twitter / Instagram / Youtube