Mon Bordeaux à Moi

07 mai 2017

David Michel : "Hit Parade : un hommage à ces artistes dont on sublime la carrière"

Hit Parade sera de passage à la Patinoire Mériadeck de Bordeaux le 20 mai prochain. Ce spectacle met en scène les hologrammes de 4 artistes de la chanson aujourd'hui disparus : Claude François, Dalida, Mike Brant et Sacha Distel. Pour le plus grand bonheur de leurs centaines de milliers de fans. Rencontre avec David Michel, jeune producteur messin et producteur du show.

Mon Bordeaux à Moi productions Hit Parade David Michel Bordeaux

Mon Bordeaux à Moi - Comment l'idée vous est-elle venue de produire, chose inédite en France, un spectacle dont les 4 artistes phares sont des hologrammes de personnalités disparues ?

David Michel - En 2014, je vois Michaël Jackson apparaître en images de synthèse lors des Billboard Music Awards, à Las Vegas. Immédiatement, j'ai un déclic : pourquoi ne pas utiliser cette nouvelle technologie sur un spectacle musical, en France ? J'ai alors contacté Claude François Junior, pour lui présenter mon projet et mon souhait de travailler sur l'hologramme de son père.

Mon Bordeaux à Moi - Il a de suite accepté ?

David Michel - Oui !  Claude François était un féru de nouvelles technologies. En acceptant ma proposition, le fils du chanteur a évoqué "un devoir pour ses fans". Il faut dire que tout le monde connaît Claude François : il ne se passe pas une journée sans qu'un de ses titres ne soit diffusé en radio, ni même une soirée sans qu'un de ses tubes ne soit repris en choeur. Pour moi, c'est normal de continuer à faire vivre la légende Claude François.

Mon Bordeaux à Moi - Le spectacle plonge les spectateurs en 1975. Dans quel contexte ?

David Michel - L'année d'avant, Claude François donne un concert d'adieu au Forest National, à Bruxelles. Devant l'essor du téléviseur et du passage à la couleur, il prend la décision de s'axer sur des shows en TV, afin de pouvoir toucher un public plus large. Il lance alors son émission "La Bande à Cloclo", à laquelle il convie ses amis chanteurs et comédiens. Nous sommes partis de cet épisode de la vie de Claude François pour raconter une histoire. Dans "Hit Parade", Claude François invite Dalida, Mike Brant et Sacha Distel sur son plateau télévisé.

Mon Bordeaux à Moi - Il n'est absolument pas question de "faire revivre" des personnalités disparues...

David Michel - Non, ce n'est en rien une "résurrection". Il s'agit ni plus ni moins d'un hommage à ces artistes dont on sublime la carrière. C'est dans la même veine que les biopics "Cloclo" et "Dalida". L'idée est aussi d'apporter une certaine confusion entre l'hologramme et la réalité. De ce fait, sur scène, on a de vrais et de faux musiciens, de vrais et de faux comédiens, de vrais et de faux danseurs... ainsi que de vraies et de fausses Clodettes !

Mon Bordeaux à Moi - Cela a été, je suppose, un travail de longue haleine...

David Michel - Presque trois années de travail, notamment avec les studios Mac Guff, en ce qui concerne les hologrammes. Il a fallu créer les avatars et les visages, les animer... Egalement se baser sur les bandes orchestre de l'époque et isoler les voix. Sur "La Belle Vie", on a même réussi à combiner une partie en anglais ("The Good Life") et une en français. Autre inédit : on a réussi à faire chanter Mike Brant sur "Dis-lui", alors que c'est un titre que l'artiste n'a jamais interprété sur scène (il est décédé 3 semaines après l'avoir enregistré en studio). On a en quelque sorte répondu à une certaine frustration que pouvaient ressentir les fans de Mike Brant.

Mon Bordeaux à Moi - Débarquer une année où 14 comédies musicales se côtoient dans la capitale, ce n'est pas chose aisée...

David Michel - Il est vrai qu'en comparaison à l'année dernière, où on n'avait que "Résiste" et "La Légende du Roi Arthur" à Paris, cette année est particulièrement riche et difficile. On se bat. "Hit Parade" est un spectacle unique dans sa catégorie. Sa force ? Pouvoir s'installer sur plusieurs années.

Mon Bordeaux à Moi - Est-ce à dire qu'un Hit Parade 2 pourrait voir le jour ?

David Michel - C'est envisageable. En tout cas, c'est mon souhait. J'aimerais bien aussi que le spectacle s'installe en résidence dans un théâtre parisien pendant quelques mois... Mais pour le moment, je me focalise sur la tournée.

Mon Bordeaux à Moi - Que représente cette tournée pour vous ?

David Michel - Le meilleur : le dessert !  La tournée, ce sont : 10 camions, 3 tour bus, 70 personnes sur la route... De bons moments partagés. On est comme une famille.

Posté par MonBordeauxaMoi à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,